Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 14:53
Maison des bois . Henri Pourrat

Le jour coule verdi de l'antique fenêtre

Au court montant de bois traversé de barreaux;

Elle est tout en largeur et ses petits carreaux

Ne laissent voir dehors que la feuille des hêtres 

 

C'est le royaume du silence au bois dormant 

A peine si le geai vient y piquer la faine.

Nul bruit en la maison que de l'horologe à grain 

Entre le coffre à sel et les sacs de froment. 

 

Dans le fond embruni de cette salle basse,

Luisant comme la lune, alors que dans son plein

Elle sort sur la côte à l'heure du serein, 

Le balancier de cuivre rond passe et repasse. 

 

Séjour sauvage, mais d'une verte gaité, 

Car l'air a dans ces monts un arôme de sauge, 

Et les heures ici comptées de mon horloge

Sont heures de ma volonté. 

 

Henri Pourrat 

Maison des bois . Henri Pourrat
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans En cheminant avec Pourrat
commenter cet article
22 septembre 2017 5 22 /09 /septembre /2017 08:04
Le vent de la montagne. Henri Pourrat

Le vent qui souffle à travers la montagne

Me rendra fou.

Je veux partir, je veux prendre la porte, 

Je veux aller

Là où ce vent n'a plus de feuilles mortes, 

A râteler.

Plus haut que l'ombre aux vieilles salles basses

Où le feu roux

Pour la veillée éclaire des mains lasses

Sur les genoux; 

Aller plus haut que le col et l'auberge

Que ces cantons

Où la pastoure à la cape de serge 

Paît ses moutons; 

Que les sentiers où chargés de deux bannes, 

Sous les fayards,

Le mulet grimpe au gris des feux de fanes

Faisant brouillard.

Ce vent me prend, me pousse par l'épaule, 

Me met dehors, 

La tête en l'air, le coeur à la venvole, 

Le diable au corps.

Il faut partir et prendre la campagne

En loup-garou:

Le vent qui souffle à travers la montagne 

Me rendra fou. 

Henri Pourrat 

Sinon dans sa jeunesse , Henri Pourrat a écrit et publié peu de poèmes . Celui-ci , à l'évidence, lui a été inspiré par les deux célèbres vers " Le vent qui vient à travers la montagne/ Me rendra fou" extraits du poème " Gastibelza de Victor Hugo 

Le vent de la montagne. Henri Pourrat
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans En cheminant avec Pourrat
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 13:04
Les noces de vengeance. Jacques Viallebesset

Le père avait embarqué au port de Bordeaux 

Si lui se sentait plein de vent dans les voiles

La noce avait été triste à n'en pas vouloir

Robert ne parlait que dot et succession 

....................

Extrait de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard

Tous droits réservés

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Sur la route de Gaspard
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 12:51
Gaspard des montagnes. Henri Pourrat

Seizième veillée

Il ne fait pas bon vivre, dès le mois de Janvier. Ceux qui avaient du grain de cet antan le resserraient dans leur grenier. On n'était pas au large, et il ne fallait pas les trouver vilain, c'était la même chose pour tous.

L'hospice d'Ambert disposait de trois sous par jour et par tête pour nourrir son monde. Les gens aisés n'aidaient guère.... 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Sur la route de Gaspard
commenter cet article
16 septembre 2017 6 16 /09 /septembre /2017 08:32
"L'ORBS, l'autre planète" a lu L'anthologie Jacques Viallebesset

Jacques Viallebesset est le poète prismatique de l'instant suspendu. Affuté et attentif, vibrant comme la corde d'un instrument chargé de vécu,tanné par le jeu des ans, il nous ravive la mémoire des doux sons de la vie, de ces fragments fugaces, qui s'échappent, perdus, mais dont la réminiscence fait sens. Au service de l'universel, du coeur, de ce supplément d'âme qui fait la marque vibrante et frissonnante des plus grands, Jacques Viallebesset compose au fil de ses écrits une maille de mots ténue. Un chemin discret mais ancré dans une matière fraternelle, pavé d'une mélancolie intemporelle et touchante. 

Volontiers misanthrope mais habité du goût de vivre, notre poète auvergnat, " berger des mots drus", à la retraite des lumières parisiennes,mais trop conscient pour se taire, nous tend la porte d'un paradis rayonnant d'amour. 

De l'éclat d'une étoile à l'épanchement d'un coeur perdu, aux alambics de l'alchimiste du subtil, de la nature qui se déploie ou soupire, ou encore d'un poème sur le bonheur d'un scribouilleur sous-saigné, JV cultive sensibilité et délicatesse. Témoin des cent mille cadeaux du monde, instants précieux qui donnent le sel d'une vie présente, habitée d'un frisson céleste. Ce bonheur du rien, joyeuse tristesse de l'automne de la vie, ému et émerveillé d'un rien qui fait tout. 

Son anthologie , publiée au Nouvel Athanor, sous la direction inspirée de Jean-Luc Maxence , est composée d'extraits de ses précédents recueils , " L'écorce des coeurs", " Le pollen des jours", " Ce qui est épars", " Sous l'étoile de Giono"et d'un certain nombre de poèmes inédits ou extraits de son prochain recueil " Dans le vert des montagnes-Sur les pas de Gaspard". Autant de pages pour goûter cette élégance au service d'un art royal qui traversera le temps. Que la poésie vous garde, Jacques Viallebesset, comme vous insistez tant à nous le clamer. 

Maxence Layet 

http.//lenouvelathanor.com/.../208-jacques.viallebesset-poete...

 

"L'ORBS, l'autre planète" a lu L'anthologie Jacques Viallebesset
Repost 0
Published by Maxence Layet - dans actualité
commenter cet article
13 septembre 2017 3 13 /09 /septembre /2017 06:43
" Sous l'étoile de Giono" lu par Michel Baglin

Le Nouvel Athanor publie sous le titre " Jacques Viallebesset" une anthologie du poète, né en 1949, devenu éditeur, qui fait volontiers référence à Giono, à Cadou, à Bérimont, mais aussi au siècle des Lumières et à la Libre pensée. Elle est préfacée par Jean-Luc Maxence et donne à entendre une poésie assez classique dans sa forme, mais proclamant " ce goût de vivre à tout craquer"qui chante " la saveur du monde" , la femme aimée, la fraternité et l'amour. 

Je retiens notamment dans ce recueil les extraits de " Sous l'étoile de Giono" , recueil paru chez Al Manar, dont chaque poème est une évocation de l'oeuvre du romancier de Manosque. On y retrouve le vieux qui " déparle" et tous les personnages , ainsi que les collines et les villages désertés de la " Trilogie de Pan", le chant du " Regain", " Jean le bleu" dans l'atelier de son père cordonnier , mais aussi "Le grand troupeau" des hommes à la guerre, ou encore le professeur d'espérance de " Que ma joie demeure" qui "ensemença de pervenche les champs et les coeurs" .

Jacques Viallebesset rejoint ainsi " Le chant du monde" de Giono à travers de fortes évocations comme ce personnage de ce frmidable roman " Un roi sans divertissement" . Et bien sûr l'humanisme et les valeurs - " la joie saine naturelle simple paisible "- de l'auteur des " Vraies richesses". 

Michel Baglin 

Revue Texture

http://revue-texture.fr/meslectures-de-2017.html

L'anthologie est disponible sur www.lenouvelathanor.com

Le recueil Sous l'étoile de Giono est disponible sur www.editmanar.com  

" Sous l'étoile de Giono" lu par Michel Baglin
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans actualité
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 08:00
Le trésor des contes/ Introduction Bernadette Bricout

La nature se donne comme une parole à décrypter, " parole de fougère" que la folie des hommes aurait ensevelie, alors que ses racines inscrivent dans la terre, selon la légende, la recette du bonheur. 

Bernadette Bricout 

Introduction au Trésor des contes de Henri Pourrat 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Sur la route de Gaspard
commenter cet article
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 07:51
La sève . Henri Pourrat

Tout art, tout goût partent de l'éclat de l'herbe et de la couleur de l'espace, du chiffre de la fleur et de la forme du fruit; de la ligne qu'ont l'arbre, la colline, le nuage, en accord avec le corps humain. Tout part de ce corps et de la grande campagne. 

Henri Pourrat 

Le secret des compagnons- La sève. 

Editions Gallimard

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Sur la route de Gaspard
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 15:39

Première planche du tome 1 de la bande dessinée " La vallée des hommes". Editions Glénat. Adaptée du roman ' La Conjuration des vengeurs" . Laurent Ducastel. Jacques Viallebesset . Editions Dervy

Celui-ci, debout dans sa chaire, plonge la forme, le tamis de fils d'archal, dans l'eau fumante de la cuve, l'en retire bien à plat, couverte, dirait-on, d'une neige fondante; d'un coup de poignet donne la façon. Quelques gestes rituels encore. Puis d'une glissade il envoie la forme à son compagnon...

Henri Pourrat

Dans l'herbe des trois vallées

Editions Albin Michel

Au moulin à papier.
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Sur la route de Gaspard
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 15:34
Hommage à Henri Pourrat. Jacques Viallebesset

Paroles de fougères

Rien ne se crée, tout se transforme...Ainsi ces chiffons de coton que l'industrieuse main de l'homme, grâce aux torrentueuses eaux domestiquées des montagnes, a su transformer en ces pages de neige veloutées sur lesquelles Henri Pourrat a laissé les traces de son histoire aux cent histoires. C'était un collecteur de contes, un collectionneur de légendes dont il a rassemblé le trésor, amassé dans sa besace. Il allait par les chemins et,  aux portes des maisons de hameaux reculés, demandait qu'on lui raconte...

Et les vieilles et les vieux racontaient, avec leurs pauvres mots, des mots de tous les jours, dans cette langue de saveur de sève qui dit  un antique gai savoir. De ces contes de vie, empreints de tristesse et de joie, porteurs d'une sagesse éternelle, son talent a su en faire, grâce à son personnage Gaspard, un roman épique d'une dimension égale à celui de Miguel de Cervantès ou de Charles de Coster.   

Gaspard des montagnes est ainsi devenu un héros mythique à l'égal de Don Quichotte et de Till Ulenspiegel; les contes, les légendes, les mythes font mémoire de ce qui a été, est et sera, et transmettent , dans un hors-temps et un hors-espace, un message à déchiffrer, en offrant , dans le présent, un passé à venir, qui parle à l'être .

A mon tour, m'inscrivant dans cette longue chaîne d'union qui nous vient du passé et tend vers l'avenir, j'ai puisé dans cette malle aux trésors pour transmettre , en transmutant ces histoires dans l'alambic des songes, distillant sensations, images et émotions; j'ai tenté de leur redonner fraîcheur et vivacité, car être fidèle à la tradition, c'est s'efforcer de retrouver la force et la vigueur de la source plutôt que la dolence de son estuaire, c'est redonner souffle à la flamme plutôt que de conserver les cendres.

JV

à paraître in

Dans le vert des montagnes -En cheminant avec Gaspard

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :