Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juillet 2016 4 28 /07 /juillet /2016 13:16

Te nuisant , je me dommage

Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 09:26
Espoir

Quand l'esprit dit : abandonne

L'espoir dit: essaie encore une fois

Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
26 juillet 2016 2 26 /07 /juillet /2016 08:20
Le bonheur est dans le pré . Paul Fort

Le bonheur est dans le pré.Cours-Y vite, cours-y vite.

Le bonheur est dans les pré, cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l'ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite

Dans l'ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite

Sur les cornes du bélier, cours-y vite.Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite,. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours y vite.

De pommier en cerisier, vours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite

Saute par-dessus la haie, cours-y vite. Il a filé.

Paul Fort

 

Published by Jacques Viallebesset
commenter cet article
14 juin 2016 2 14 /06 /juin /2016 09:27
Dans la marge 7. Jacques Viallebesset

J'aurais voulu être celui-là qui vient

Porteur d'une joie d'être à partager

Avec tous les humains qui saignent

De leurs rêves lourds d'espoirs blessés

Je porte en moi les sucs de la terre

La danse de flamme du sang au coeur

Ma poitrine se gonfle du vent des astres

J"halète de la sève de tout ce qui vibre

Frémit palpite et vit au rythme des saisons

 

Je voudrais être celui qui vient

Un arc en ciel doux dans les tempêtes

Un magma de joie monte de mon ventre

Je t'ai retrouvée et te tresse dans mes bras

Tes yeux font chanter toutes les sources

La joie est là bruissant dans ton feuillage

Bourgeon tendre gorgé de résine vivante

Tu es en moi comme le noyau dans son fruit

Ma joie ne demeurera que si elle est tienne.

 

Extrait de Sous l'étoile de Giono.

Editions Alain Gorius-Al Manar

disponible sur www.editmanar.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Jacques Viallebesset - dans pour saluer giono
commenter cet article
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 14:38
Imaginales d'Epinal 2016-Jacques Viallebesset

Vendredi 27 Mai 14h30

Table-ronde : Glorification poétique du corps avec Richard Rognet , animée par Claude Vautrin

 

Samedi 28 Mai 11H

Conférence

Génération du voyage initiatique en littérature et en Franc-maçonnerie

 

Exposition-Vente de la série de lithographies de Ciril.K " De Midi à Minuit" sur 12 poèmes de fraternité .

Je dédicacerai le recueil " De Midi à Minuit"

34 avenue de provence . 88000 Epinal

Published by Jacques Viallebesset
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 07:35
Le clown se meurt . Catherine Smits

 

Je nais chaque fois que je monte sur scène

 

Un gros nez rouge sur mon visage blême

 

Je suis l’enfant dont je me souviens bien

 

Un homme d’esprit, un poète du rien

 

 

 

J’attrape le ridicule et le fait tournoyer        

 

Avec l’élégance des désespérés

 

Je suis le fou qui transforme les blessures

 

Des âmes fêlées de mille et une brisures

 

 

 

Je jongle avec mon ballon pathétique

 

Entre tristesse et vérités cyniques

 

Mes soupirs sont une oraison d’amour

 

Qui bat doucement la mesure des tambours

 

 

 

Je verse des larmes que personne ne remarque

 

Détresse muette, miroir de mes grimaces

 

Je tente de vous prendre par le bout du cœur

 

Je ne suis pour vous qu’un stupide amuseur

 

 

 

Je trébuche sur le gradin de vos rires

 

Mes pieds dans cette humaine tragédie

 

Bienvenue dans le cirque de l’Univers

 

J’ouvre mes bras d’étoiles et de poussière

 

 

 

L’heure de ma dernière farce a sonné

 

Je rejoins ma verdine les bras chargés

 

De la misère du monde et de vos peurs

 

Sous son fardeau, le clown se meurt

 

 

 

Mais avant de tirer ma révérence

 

Avant de toucher le fond en silence

 

Il me reste l’ironie du désespoir

 

Pour ceux qui n’ont rien compris à l’histoire.

 

 

 

 

 

Catherine Smits

Poème inédit

 

Tous droits réservés

 

Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 10:55

Ce qui ne vient pas à la conscience revient sous la forme du destin

Published by Jacques Viallebesset
commenter cet article
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 07:38
Parution CE QUI EST EPARS . J. Viallebesset

Le recueil " Ce qui est épars" vient de paraître aux éditions

Le nouvel athanor.

Il est disponible en librairies ( isbn 978- 2- 35623-061-4)

sur fnac.com, amazon.fr et chez l'éditeur

www.lenouvelathanor.com

ou en envoyant votre commande accompagné d'un chèque de 18,50 E

( 15+3, 50) à

Le nouvel athanor

50 rue du disque

75013 Paris

 

Que la poésie vous garde

Published by Jacques Viallebesset - dans Ce qui est épars(inédits)
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 11:01
Forgerons du  désir . Jacques Viallebesset

Que les tisserands de rêves

Inventent un autre futur

Tout au long de la rivière

Où nos espoirs se sont noyés

Dans des flots de larmes de sang

 

On est revenu de si loin

D'où sont mortes nos illusions

Qu'il faut bien tenter d'élargir

Encore l'horizon humain

Et les frontières de la vie

 

Là se lèvent les forgerons

Du désir et de la joie d'être

De vrais camarades viendront

Et des femmes dans le regard

Desquelles il fera bon vivre

 

Il est toujours temps d'être heureux

Tant qu'il y a une aube à venir

Et le monde à recréer

La terre est une île aux trésors

Dans un océan d'étoiles .

 

Poème extrait de " Ce qui est épars"

Editions Le nouvel athanor

Mars 2016 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Jacques Viallebesset - dans Ce qui est épars(inédits)
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 10:32
L'oiseau chanteur .Jacques Viallebesset

                                                                    à Catherine

L'oiseau chanteur aux ailes d'ambre

Qui s'accroche aux bords de ma lampe

T'appelle dans un chuchotis de plume

 

Avec toi apparaissent le renard

Les elfes et les écureuils roux

Qui se blotissent à tes genoux

 

Dans cette forêt enchantée

Tu ouvres tes paupières nacrées

Sur des terres nouvelles de blé

 

Tous ces jours perdus à exister

Tu es la seule que j'attendais

Ma toute belle au bois dormant

 

Par toi j'ai repris le courage

De vivre au bruissement de ton sang

Au coeur de matin de tendresse

 

La vie est là source de soie bleue

Seuls nous ne pouvions nous délivrer

De la vallée noire de la géhenne

 

Les étoiles ont retrouvé leur ciel

Assise au centre de la clairière

Tu m'attends pour attiser ma soif

 

Ton visage de tournesol d'or

Libère les abeilles du coeur

Pour savourer le nectar des jours .

 

Poème inédit.

à paraitre in " La cinquième saison"

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Jacques Viallebesset - dans La cinquième saison
commenter cet article

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :