Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 07:00
Ils firent "la Commune". Louise Michel.Paul Verlaine

Ballade en l'honneur de Louise Michel

 

Madame et Pauline Roland

Charlotte, Théroigne, Lucile,

Presque Jeanne d'Arc, étoilant

Le front de la foule imbécile,

Nom des cieux, coeur divin qu'exile:

Cette espèce de moins que rien

France bourgeoise au dos facile

Louise Michel est très bien.

 

Elle aime le Pauvre âpre et franc

Ou timide, elle est la faucille

Dans le blé mûr pour le pain blanc

Du pauvre, et la sainte Cécile,

Et la Muse rauque et gracile

Du Pauvre et son ange gardien

A ce simple; à cet imbécile

Louise Michel est très bien.

 

Gouvernements et mal talent,

Mégathérium ou bacille,

Soldat brut, robin insolent,

Ou quelque compromis fragile.

Tout cela son courroux chrétien

L'écrase d'un mépris agile.

Louise Michel est très bien.

 

Envoi

 

Citoyenne! Votre évangile

On meurt pour!C'est l'Honneur! Et bien

Loin des Taxil et des Bazile

Louise Michel est très bien.

 

Paul Verlaine

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Louise Michel et la Commune
commenter cet article
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 07:47

CORRIDA DE MUERTE

 

Les hauts barons blasonnés d'or,

Les duchesses de similor,

Les viveuses toutes hagardes,

Les crevés aux faces blafardes

Vont s'égayer. Ah!oui, vraiment

Jacques Bonhomme est bon enfant.

 

C'est du sang vermeil qu'ils vont voir,

Jadis, comme un rouge abattoir,

Paris ne fut pour eux qu'un drame

Et ce souvenir les affame;

Ils en ont soif. Ah!oui, vraiment

Jacques Bonhomme est bon enfant.

 

Peut-être qu'ils visent plus haut:

Après le cirque, l'échafaud;

La morgue corsera la fête.

Aujourd'hui seulement la bête,

Et demain l'homme. Ah!oui, vraiment

Jacques Bonhomme est bon enfant.

 

Les repus ont le rouge aux yeux.

Et cela fait songer les gueux,

Les gueux expirant de misère.

Tant mieux! Aux fainéants, la guerre!

Ils ne diront plus si longtemps:

Jacques Bonhomme est bon enfant.

 

Louise Michel

 

Illustration d'Eloi Vallat.

Journal de la Commune

Editions Bleu Autour

 

.Ils firent "La Commune".Chanson de cirque.Louise Michel
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Louise Michel et la Commune
commenter cet article
21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 07:32

Il est sans doute à l'arrière des chemins

Une maison solitaire au milieu de la nuit

La lampe restée allumée et rien

Ne vient troubler la paix la lumière et la vie

C'est là où veille sur les frères humains

Le souffle de la poésie

Quelques mots sur la porte de l'humilité

Bousculés entre imaginaire et immensité

C'est là où veille l'invisible du poème

Le toucher délicat de quelques mots qui vous aiment

Et même s'il faut rester longtemps 

Pour atteindre au plus clair des ciels 

Dans l'intime du vent

Les cloches vibrantes

Et l'essentiel 

La nuit est assez vaste pour apaiser l'attente. 

 

Patrick Chemin  

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 08:55
Liberté. La Fayette

Pour que vive la liberté, il faudra toujours que des hommes se lèvent et secouent l'indifférence ou la résignation.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 07:18

Mon dieu, mon dieu, celà ne s'éteint pas

Toute ma forêt, je suis là qui brûle

J'avais pris ce feu à son dernier pas.

J'attendais toujours le jour d'être cendre

Je lisais vieillir où brise l'osier

Je guettais l'instant d'après le brasier

J'écoutais le chant des cendres descendre.

J'étais du couteau, de l'âge égorgé

Je portais mes doigts où vivre me saigne

Mesurant ainsi la fin de mon règne

Le peu qu'il me reste et le rien que j'ai,

Mais puisqu'il faut bien que douleur s'achève

Parfois j'y prenais mon contentement

Pariant sur l'ombre et sur le moment

Où la porte ouvrant, déchire le rêve.

Mais j'ai beau vouloir en acvoir fini

Chercher dans ce corps l'alarme et l'alerte

L'absence et la nuit, l'abîme et la perte

J'en porte dans moi le profond déni.

Il s'y lève un vent qui tient du prodige

L'approche de toi qui me fait printemps

Je n'ai jamais eu de ma vie autant

Même entre tes bras, aujourd'hui vertiges.

Le souffrir d'aimer flamme perpétue

En moi l'incendie étend ses ravages

A rien n'a servi, ni le temps, ni l'âge

Mon âme, mon âme, où m'entraines-tu?

Où m'entraines-tu?

 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 08:16
Avancer. Henri Pourrat

Ce n'est pas parce qu'on marche qu'on avance, ce n'est pas parce qu'on avance qu'on s'élève .

Henri Pourrat

La sève

Dessin de Marc Bourgne

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:37
Christianisme. Michel Onfray

Le christianisme a vidé le ciel de ses astres pour le remplir de ses fictions. Michel Onfray.

Cosmos

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 15:08

Loin, très loin, de ce qui se publie, et évidemment, ne se lit pas, dans nombre de milieux poétiques à la mode. Une  mode restreinte. La poésie de Viallebesset ne s'embarrasse pas des modes et des expérimentations affichées, elle est à elle-même sa propre expérience, une Poésie avec un grand P, en somme. Une poésie, simplement de la poésie, et c'est beaucoup. Lire cette écorce des coeurs, c'est souffler un peu, regarder avec force détachement le monde prosaïque dans lequel nous sommes plongés.En ce sens, Edgard Morin a pleinement raison, de la poésie, crénom, de la poésie! Pour sauver ce monde. Et que ce recueil ait été sélectionné dans le cadre du récent Printemps des Poètes est en même temps mérité et bon signe.On dit souvent que la poésie se lit peu. Et alors? S'est-elle déjà beaucoup lue? Si l'on excepte la poésie politique et militante de la deuxième moitié du 20e siècle? Une poésie dont il ne reste pas tant que ça finalement, au regard du productivisme de l'époque.Avec Viallebesset, nous sommes ailleurs, bien sûr.Nous pénétrons sur le chemin, avançons et construisons simultanément ce même chemin dans la compagnie du poète, les yeux tendus vers l'Etoile de l'alchimiste, cet horizon extérieur et pourtant enfoui en chacun de nous.

L'essentiel à ce point assourdissant qu'il en est invisible.Au fond c'est celà la poésie.La part du secret. Il y a la musique des mots et des vers, une musique en harmonie avec l'image. L'écorce des coeurs ou la poésie conciliant le son et le regard. La poésie, en somme.On disait qu'elle pouvait changer le monde? C'est vrai. Que six milliards d'hommes cessent de bouger, sinon les lèvres, un recueil de poésie en main, le temps que le monde change. Alors six milliards de poètes provoqueraient un bouleversement de la face du monde. 

Mathieu Baumier.

La cause littéraire .

 

L'écorce des coeurs est disponible sur amazon.fr, fnac.com et www.lenouvelathanor.com

"La cause littéraire" aime "l'écorce des coeurs"
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Les critiques de l'écorce des coeurs
commenter cet article
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 08:09
La poésie. Jacques Viallebesset

La poésie est une carte postale envoyée depuis le pays où l'on n'arrive jamais .

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 09:08
Recours au poème. J Viallebesset

La poésie ne sert à rien, c'est justement ce qui en fait une valeur inestimable, nécessaire . Il n'y a rien de plus précieux, dans l'âge d'airain où nous sommes , que ce qui échappe à l 'absolue marchandisation du monde .

La poésie est l'ultime  reours contre la marchandisation de la vie, qui affirme l'irréductible suprématie du vivant.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :