Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 14:51
Cassiopée. Jacques Viallebesset

As-tu vu Cassiopée sur son trône cosmique 

Qui traîne dans la nuit son chariot d'étoiles 

Et sais-tu la joie du torrent qui dévale 

Au fil de la cascade en cueillant des chardons 

.....................

Extrait de " Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard"

A paraître 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 07:49
Par monts et par vaux . Jacques Viallebesset

Le voilà courant le pays battant les bois 

Toujours par sentes et champs par monts et par vaux 

Traquant le lièvre ou le gibier de potence 

Roulant des journées entières par la montagne 

................

Extrait de" Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard" 

à paraître 

 

Par monts et par vaux . Jacques Viallebesset
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 07:12
Photo Albert Monier

Photo Albert Monier

C'était ici " A la belle bergère"

Une auberge à la table d'amis 

Où partager histoires et mots d'esprit 

Accompagnés d'un verre de vin amer 

 

Avec le Dragon, Valentin, Gaspard 

Ne craignait ni bandits ni orages 

Ils ne manquaient pas de beau courage 

De la peine chacun prenait sa part 

 

Dans ce pays vert où l'eau se gonfle 

Saute drue sur la roche et ronfle 

L'air vif sent la neige et la bruyère 

Dans un ciel pur à tous les vents ouverts 

 

Si ces hommes de sève sont en nous 

C'est que leur voix claire sourd de nos coeurs 

S'accorde à nos élans nous met debout 

Livrant une certaine idée du bonheur 

 

Compagnons intimes de nos rêves 

Nos pas les suivent à leur fontaine 

Croire au premier matin qui se lève 

Mériter l'amour d'une seule reine 

 

Hors du temps naissent de vastes saisons 

Où puiser la sagesse éternelle 

Avoir foi au-delà de l'horizon 

Ancrer haut nos racines dans le ciel 

 

S'ils nous parlent encore en ces temps présents 

C'est que leur sève roule dans notre sang 

Ils ravivent nos flammes de mots vivants

Qui disent du monde ce qu'il a de grand 

 

Paroles de fougères à décrypter 

Qui cachent le trésor de la vie vraie 

Les songes d'espoir ne meurent jamais

Enfants de la terre il est temps d'aimer .

 

JV 

 

Poème final de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard 

A paraître  

 

Salut à Gaspard . Jacques Viallebesset
Repost 0
11 octobre 2017 3 11 /10 /octobre /2017 07:00
La complainte de Gaspard. Jacques Viallebesset

Quand Gaspard de guerre revint 

Bras grands ouverts et poings serrés

Et son coeur lourd dénamouré

Le pays le reçut à pleines mains 

 

Son coeur était à fleur de peau 

Tout grondait dans sa poitrine 

Un coeur moelleux de farine 

Cavalcadait à plein galop 

.....................

 

Extrait de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard 

A paraître 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 08:25
Le coeur saigne. Jacques Viallebesset

Les oiseaux ne chantent plus au nid des mousses 

A l'orée de nos rêves dans la rumeur du sang 

Ô saisons du coeur aux soleils écartelés

Comment choisir entre l'avenir ou les souvenirs

......

Dans le vert des montagnes- En cheminant avec Gaspard 

A paraître 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 07:46
L'enfant volé. Jacques Viallebesset

A quoi bon cette chienne de vie de misère 

C'est à croire que le Diable mène le monde 

Voilà plus d'un an que le père a embarqué 

Un an de malheur le petit Henri est né 

......

 

Extrait de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard

A paraître 

L'enfant volé. Jacques Viallebesset
Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 07:45
Lune sanglante.Jacques Viallebesset

On se perd dans cette vie comme dans les bois noirs

Nul ne peut remonter les biefs vers l'enfance

Se garder de tout mal jusqu'à l'innocence 

Un jour gris vient qui tue les oiseaux de l'espoir

....................

Extrait de Dans le vert des montagnes-En cheminant avec Gaspard

A paraître 

 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 15:34
Hommage à Henri Pourrat. Jacques Viallebesset

Paroles de fougères

Rien ne se crée, tout se transforme...Ainsi ces chiffons de coton que l'industrieuse main de l'homme, grâce aux torrentueuses eaux domestiquées des montagnes, a su transformer en ces pages de neige veloutées sur lesquelles Henri Pourrat a laissé les traces de son histoire aux cent histoires. C'était un collecteur de contes, un collectionneur de légendes dont il a rassemblé le trésor, amassé dans sa besace. Il allait par les chemins et,  aux portes des maisons de hameaux reculés, demandait qu'on lui raconte...

Et les vieilles et les vieux racontaient, avec leurs pauvres mots, des mots de tous les jours, dans cette langue de saveur de sève qui dit  un antique gai savoir. De ces contes de vie, empreints de tristesse et de joie, porteurs d'une sagesse éternelle, son talent a su en faire, grâce à son personnage Gaspard, un roman épique d'une dimension égale à celui de Miguel de Cervantès ou de Charles de Coster.   

Gaspard des montagnes est ainsi devenu un héros mythique à l'égal de Don Quichotte et de Till Ulenspiegel; les contes, les légendes, les mythes font mémoire de ce qui a été, est et sera, et transmettent , dans un hors-temps et un hors-espace, un message à déchiffrer, en offrant , dans le présent, un passé à venir, qui parle à l'être .

A mon tour, m'inscrivant dans cette longue chaîne d'union qui nous vient du passé et tend vers l'avenir, j'ai puisé dans cette malle aux trésors pour transmettre , en transmutant ces histoires dans l'alambic des songes, distillant sensations, images et émotions; j'ai tenté de leur redonner fraîcheur et vivacité, car être fidèle à la tradition, c'est s'efforcer de retrouver la force et la vigueur de la source plutôt que la dolence de son estuaire, c'est redonner souffle à la flamme plutôt que de conserver les cendres.

JV

à paraître in

Dans le vert des montagnes -En cheminant avec Gaspard

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 15:06
Image d'André Siramy

Image d'André Siramy

Rappelez-vous le franc Gaspard des montagnes

Qui surgissait en bondissant

Et comme un diable dans les cabarets

A l'orée des bois noirs

 

Dans ce pays marqué par le bruit de la cognée

Au bord de cette forêt qui bleuit sous le vent

La couche de fougères du bûcheron

C'est ici que je vous donne rendez-vous

Dans ce grand matin d'herbes et d'oiseaux

Hiver sifflant de burle glacée hiver de neige

Qui poudroie dans le large de l'aube

Voilà encore que l'on s'émerveille

De ses vaillances farces et aventures

Et le renard dans son terrier se souvient

Du château des sept portes

Perdu là-bas dans la lande sous les pins

Le coeur d'une jeune fille bat étrangement

C'est sans doute comme celà dans les contes

Une sarabande folle de farfadets

 

Mes amis restez-là à partager sur la table de sapin

l'âpre vin de force et d'endurance

L'amour l'amitié font une lueur de soleil jaune

Dans vos yeux comme les fleurs des genêts

J'entonne à haute voix compagnons de mes songes

Un chant qui se lève des hommes de sève.

 

 à paraître in " DANS LE VERT DES MONTAGNES-En cheminant avec Gaspard" 

 

 

 

La ballade de Gaspard. Jacques Viallebesset
Repost 0
27 juillet 2015 1 27 /07 /juillet /2015 08:14
La nuit tragique. Jacques Viallebesset

Les bois noirs avaient pris mauvaise renommée

Autour de la grosse demeure de granit gris

Le vent sifflait dru dans les branches des sapins

Colportant de sombres histoires de bandits

 

Trois jours à rester seule dans cette forteresse

Sous une neige d'angoisse qui serrait le coeur

Entre chien et loup montait en elle une frayeur

Que ne dissipaient pas les flammes de l'âtre

 

Anne-Marie avait peur sous la courte-pointe

Rouge du lit-placard qu'animaient des lueurs

Point de loup-garou ni de farfadets des rêves

Mais un homme sortant en rampant de sous le lit

 

Sondant les cloisons mettant à bas les tiroirs

Fouillant le secrétaire remuant des papiers

Puis ouvrant une fenêtre sifflant dans la nuit

Il sortit attendre à l'extérieur les malandrins

 

Fermé dehors derrière la lourde porte de chêne

L'homme suplliait pour reprendre son couteau

Avançant sa main blanche baguée sous le vantail

Anne-Marie lui trancha d'un coup le petit doigt

 

Je jure de te faire crier pitié quelque jour

Hurla-t-il s'enfonçant dans le sang de la nuit

C'est ainsi que commença la triste histoire

Des brigands enfuis dans la forêt des malheurs.

 

Extrait de " Dans le vert des montagnes-Sur les pas de Gaspard"

A paraître 

 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans DANS LE VERT DES MONTAGNES
commenter cet article

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :