Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 08:35

Couv-pollen-des-jours

 

Ainsi, deux recueils auront suffi à imposer la voix du poète Jacques Viallebesset , L'écorce des coeurs et Le pollen des jours, ce dernier dans la collection " crème" des éditions Le nouvel athanor. Une collection qui commence à peser. On y trouve des recueils de poètes tels que Pierre Bonnasse, Frédérique Kerbellec, Matthieu Baumier, Bruno Doucey, Etienne Orsini, Bernard Perroy ou Bruno Thomas. Viallebesset, maintenant. Poètes "engagés" dans la direction d'une poésie du sens, en quête de retrouvailles avec de lointaines parles devenues bribes de langage. Le monde est un son, c'est pourquoi le " poème" y vit comme un poisson dans l'eau.

Une cinquantaine de "pièces" ici. Comment dire la voix d'un poète? On le lira avant tout ainsi que dans les pages de "Recours au poème" . Il y a une particularité dans cette voix, quelque chose d'unique même dans la poésie française contemporaine: une espèce de métissage difficile à définir entre les présences d'Eluard, les arcanes de certain chemin spirituel, Aragon, ceux qui philosophent en tout temps par le feu, et l'amour en forme de " Banquet" . D'une certaine manière, une espèce de rencontre entre la bonhommie du prolétariat un jour de Mai 1936 et le jeu grave des quêtes chevaleresques du présent. Qu'on ne s'y trompe pas, cette position ou situation est profondément poétique et politique. Je parle de la position/situation, bien entendu, et non de la poésie de Viallebesset ( Rien de plus ennuyeux ) qu'une poésie qui se veut " politique", celà rougeoie parfois, et honnêtement...) Car en appeler à la poésie, au " Poème", à son recours, ainsi que le fait le poète Viallebesset, écrire cette vie du " Poème" en sa chair de poète, celà est maintenant, par les temps qui courent" politique" . Que voulez-vous et que l'on se comprenne bien! " L'amour, celà est humainement politique". Et si la poésie peut être pleine de rires, elle n'est pas un amusement. La poésie de Viallebesset est un jeu sérieux.

Et grave.

Car c'est celà vivre et comme on ne refait pas Viallebesset l"opus s'inscrit sous l'égide du pénétrant Abellio, duquel on conseillera vivement Les yeux d'Ezéchiel sont ouverts: " Ecrire et aimer, seules occupations universelles, expériences originelles et ultimes, mort de la mort".

La poésie, en sa profondeur, est ce travail au noir, celui de la mort de la mort. Cheminement éclairant vers la porte étroite donnant sur un autre paysage, celui de la vie. Celà demande, en effet, qu'Ezéchiel ouvre les yeux. Là se trouve lapoésie, et là se trouve le " Poème" dit par Jacques Viallebesset:

" Le vieil homme est mort le printemps commence".

 

Paul Vermeulen . Recours au poème .

" Le pollen des jours" est disponible en librairies, Fnac.com, Amazon.fr et la boutique de l'éditeur www.lenouvelathanor.com. Editions Le nouvel athanor. 50 rue du disque. 75013 Paris contre un chèque de 15 E + frais de port.

 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Critiques Pollen des jours
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 08:55

Couv-pollen-des-jours" Le pollen des jours ", un recueil de cinquante-deux poèmes, un almanach poétique où chaque semaine de l’année correspond une épitre, déclinant avec élégance et beauté, les questionnements de notre époque et dessinant, métaphores à l’appui les chemins d’une renaissance. Un espace privilégié où le monde, le temps, l’amour, la liberté et la joie sont au centre des mots.

Premier poème, premiers vers, le credo de l’auteur prend son envol :

Je crois à la religion de l’Amour

Sans autel ni pierre de sacrifice

Où offrir les cœurs à la cruauté

D’eux qui n’ont d’humain que le nom

 

Je ne suis qu’un berger de mots drus

Qui disent l’amour le bonheur et la joie

Un frère vivant de notre boule de glaise

Où se mêlent bêtes eaux arbres et vents

Le fil des semaines se déroule, les thèmes défilent au rythme des saisons illuminées de textes magnifiques et, quel que soit le sujet abordé, l’alchimie du mot opère, toujours,  avec douceur, et le fait se transformer en subtile source d’interrogation.

Accroché au comptoir du bar

Du bout de la rue de la soif

De vivre, lorsque l’on a le cœur

A marée basse, que la vague

A l’âme noire déferle du

Fond de notre vie qui chavire

Les étoiles de mer tombées

Au fond de nos verres meurent

Dernier poème, derniers vers, un hymne d’espoir en guise d’appel et d’au-revoir :

J’en appelle à vous Nobles voyageurs

Qui traversez l’espace et le temps

Moi, qui suis un arbre en marche

Dont les racines sont dans le ciel

Je m’en remets à vous, Merlin et Mélusine

Et vous, mes semblables, que la poésie vous garde…

En été 1827, le botaniste écossais Robert Brown, observait de petites particules se mouvoir dans le liquide à l’intérieur de grains de pollen et naissait ainsi la découverte éponyme de ce mouvement de particules, mouvement intuitivement décrit, plusieurs siècles auparavant, par le philosophe et poète latin Lucrèce, en son deuxième livre «  De rerum naturae » . Aujourd’hui, ces mêmes grains de pollen sont à l’origine d’un merveilleux recueil de poèmes, où la marche des astres, du temps, de la nature et des hommes occupe une place de premier ordre. Un recueil magistral, un vivifiant pour le cœur et l’âme, à lire pour ceux qui ne le connaissent pas encore et pour ceux qui l’ont déjà découvert, à relire aussi souvent que faire se peut. Le préfacier, le philosophe Robert Misrahi, résume parfaitement cet ouvrage en ces quelques mots : « …Jacques Viallebesset réalise en une forme singulière la tâche profonde de la poésie elle-même : changer la vie en l’ouvrant à la joie  ».

Valérie Debieux.

La cause littéraire

"Le pollen des jours" est disponible en librairies, fnac.com, amazon.fr et sur la boutique en ligne de l'éditeur www.lenouvelathanor.com

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Critiques Pollen des jours
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 05:19

" Ainsi deux recueils auront suffi à imposer la voix du poète Jacques Viallebesset, L'écorce des coeurs et  Le pollen des jours" ...Il y a une particularité dans cette voix, quelque chose d'unique même dans la poésie française contemporaine: une espèce de métissage difficile à définir entre les présences d'Eluard, les arcanes de certain chemin spirituel, Aragon, ceux qui philosophent par le feu, et l'Amour en forme de " Banquet"...

La poésie , en sa profondeur, est ce travail au noir, celui de la mort de la mort. Cheminement éclairant vers la porte étroite donnant sur un autre paysage, celui de la vie. Celà demande en effet qu'Ezéchiel ouvre les yeux. Là se trouve la poésie, et là se trouve le Poème dit par Jacques Viallebesset " .

Paul Vermeulen pour Recours au poème .

 

" ...ces mêmes grains de pollen sont à l'origine d'un merveilleux recueil de poèmes, où la marche des astres, du temps, de la nature et des hommes occupe une place de premier ordre. Un recueil magistral, un vivifiant pour le coeur et l'âme, à lire pour ceux qui ne le connaissent pes encore et, pour ceux qui l'ont déjà découvert, à relire aussi souvent que faire se peut".

Valérie Debieux pour La Cause Littéraire .

 

"  Ce recueil est composé de Cinquante-deux poèmes " traqués au long de cinquante-deux semaines d'un amour lumineux"  et comme le dit très justement dans sa préface le philosophe Robert Misrahi : " ..l'amour transforme les jours en en faisant un pollen , une graine fécondatrice" ...

Ce qui est si  plaisant dans la poésie de Jacques Viallebesset , c'est son apparente simplicité, sa clarté, sa modestie, et aussi, toujours, cette volonté de ne pas céder au désespoir, de contempler les étoiles, de dire la beauté du monde...Lire Jacques , c'est plonger dans un puits de lumière ...Qu'il en soit , ici, remercié.

 

Sophie Delaunay. Blog " En lisant , en écrivant"

 

 



Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Critiques Pollen des jours
commenter cet article

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :