Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 05:15

De même que la valeur de la vie n'est pas en surface mais dans ses profondeurs, les choses vraies ne sont pas dans leur écorce mais dans leur noyau et les hommes ne sont pas dans leur visage mais dans leur coeur.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 05:15

Vivre c'est ne pas se résigner.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 05:00

Nos projets furent des retraites de Russie

dont chacun s'est tiré comme il a pu:

nos pères laissèrent leurs meubles au grenier

pour étonner nos fils de leur naufrage.

 

Les moissonneurs dont luisaient sur l'épaule

les lames de faux usées par l'affûtage  

revinrent en sueur au crépuscule

coucher leur os sur le même sol que l'orge.

 

Le corps à corps des saisons dans le ciel

n'accorde pas de répit à nos races:

les anciens viennent des hameaux

fleurir des tombes où ils s'ajouteront.

 

Moi je n'apporte pour roses dans l'abîme

ces jours de terre où je fus invité:

si je m'y suis rayé de sang les mains

c'est de peur d'être pris pour un poète. 

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 05:15

Une vie heureuse est impossible sans la sagesse, l'honnéteté et la justice , et celles-ci à leur tour sont inséparables d'une vie heureuse.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 05:00

Dis encore ce que tu sais

Avec un peu plus de silence

Accumulé.Clame-le

A bouche fermée, afin

Que tous ceux qui le couvent

Comme toi le reconnaissent.

Tiens ta place dans ce choeur

Désert où le bruit fermente,

Attentif et seul. Ecoute:

L'hirondelle poursuit som ombre

Sur les toits à petits cris.

L'été ne sait pas encore

Le solstice près d'éclater.

Nul n'entend soupirer la neige

Sous le baillon du soleil.

La ville a la gorge remplie

De pierres. L'odeur des foins

Est un arpège. Tends l'oreille.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 04:00

si-je-vous-disais 

 

Lithographie : 150 euros

Papier aquarelle Arches coton 64 , 8 X 101, 6 cm, 350g/m2

 

Portfolio des 15 poèmages : 350 euros

Papier aquarelle Montval

10 exemplaires, 15 planches 50X32 cm , 350g/m2

 

Edition de tête du recueil : 1300 euros

Numérotée de 1 à 9.

Planches non reliées

18X 24, 180 g/m2

Papier aquarelle coton

 

Les poèmages de L’écorce des cœurs sont tous numérotés et signés par l’artiste et l’auteur.

pour commander: jérome toret 06 15 01 14 41

jerome@jerometoret.com

 

Ci-dessus le poèmage "si je vous disais"

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Les poemages de l'écorce des coeurs
commenter cet article
6 septembre 2012 4 06 /09 /septembre /2012 05:00

Le voyage on le fait sur un cargo de charbon

Reste-t-il un port où l'on ne s'est pas encore battu?

Reste-t-il une tristesse que nous n'ayons pas encore chantée?

L'horizon qu'on voyait chaque matin devant

Ne l'a-t-on pas vu chaque soir derrière?

Que d'étoiles ont filé devant nous

Frôlant les eaux.

Chaque aurore n'était-elle pas le reflet

De notre grande nostalgie?

On y va malgré tout, n'est-ce pas, on y va.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 05:15

L'intellect pur n'a jamais rien produit d'intelligent ni la raison pure de raisonnable.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 05:00

Etrangement calme et serein

Un poète se tient assis

A sa table toute une nuit

Griffant de lugubres quatrains

On murmure  qu’il se repait

L’esprit des pétales fanées

D’une rose rouge qui penche

Son pied dans un verre de sang

Etrangement calme et serein

Un poète me déshabille

Crie une rose dans la ville

En se cachant des doigts le sein

Un poète d’étrange manière

D’un petit canif argentin

Dans les os du doigt de sa main

Cherche une rime avec…il rêve

On chuchote mais ce sont des bruits

Qu’il a jadis perdu l’esprit

D’avoir trempé sa plume à tous

Les encriers pleins de vin doux

Tout doucement d’étrange manie

Un poète au cœur argentin

Crie la rose au creux de sa main

Un poète me déshabille

Dans un verre de vin rouge sang

Chante une rose nue qui danse

Un poète étrange se penche

Et tombe sur son cou tout blanc

Il est rouge rouge de sang

Le cœur du poète imprudent

Chante une rose nue qui danse

Dans un verre de vin rouge sang

Il est rouge rouge de sang

Le cœur du poète imprudent.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 05:21

Un homme qui a perdu la capacité de s'émerveiller n'a pratiquement plus rien à vivre.

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La pensée du jour
commenter cet article

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :