Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

La première fois, il frappa à tâtons maladoitementà la porte de son coeur; rien d'étonnant à celà puisqu'il ne savait pas encore conjuguer le verbe aimer .

Mystérieuse mais attentive aux palpitations du printemps, elle vint lui ouvrir et le fit entrer par une porte basse, non point pour l'humilier mais pour le proéger des rumeurs et des regards indiscrets.

Elle l'accueillit chaleureusement, lui demanda ce qu'il venait chercher et ce qu'il apportait en frappant de la sorte, puis elle l'écouta s'exprimer. Lorsqu'elle l'eût entendu, elle l'accompagna jusqu'au seuil de la grande aventure, comme pour l'inviter à méditer...Et puis le temps passa sur lui, sur elle comme il passe sur toutes choses...

Que se sont-ils dit? Personne ne le sait. Ce que l'on sait avec certitude, c'est qu'ils se revirent souvent, et à chaque fois, c'est avec plus de force et de vigueur qu'il frappa à sa porte.

On dit que la Beauté lui apprit à conjuguer l'Amour par tous les temps et à tous les dégrés, mais on dit tant de choses...

On parle également de leur discrétion comme d'un mystère, c'est-à-dire à voix basse, car ils demeuraient si réservés que leur entente demeura secrète.

Il semble que lorsqu'on rencontre un secret comme celui-là, si on tient à le pénétrer, seul le silence peut faire office de mot de passe.

Le secret de l'Amour est souvent de connivence avec l'amour du secret, et moi qui te parle, je ne compte plus les fois où je fus leur complice.Et toi, les as-tu comptées?Gérard Olivier.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :