Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 06:00

Si tu t'empares d'un peu de terre,

d'une feuille évadée de sa branche,

est-ce bien pour te souvenir

de ce qui s'est effondré trop tôt

avec la discrétion de l'ombre

glissant sur un mur?

 

En cherchant ce pays

dont les distances

ont brouillé la géographie

tu parviens à suivre

une piste imaginaire

qui te ramène sans cesse ailleurs.

Tu es resté sur l'autre versant,

tu as tenté de te rejoindr,

mais tu n'as saisi que le vide et le vent.

Ce pays ne t'appartient pas:

aucune saison pourtant

ne fera place

à ce qui s'appelle l'absence.

 

Ce qui te porte encore

plus loin que l'horizon

c'est cette lueur passée

que ton regard a conservée

et qui met en relief

un sommet, une vallée

que les distances n'ont pas abolies,

cela qui te permet

demarcher à l'aveugle

le long d'une route

de traquer l'absence,

même quand les balises

ont disparu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :