Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 10:35

Entrer dans la concordance du vivant ne relève pas d'une contemplation mystique mais d'un défi quotidien, d'une volonté alchimique où la matière brute du désir se transmute en puissance d'incliner en faveur de la Vie l'incertitude des circonstances.

Nombre d'évidences prennent des siècles parfois avant de se manifester.

Nous n'acceptons du monde que ce qui renait à la Vie.

Nos désirs n'auraient pas de fin si nous ne mettions tant de soins à leur en assigner une. L'gnorance dont nous les entourons abrite le plus souvent la vocation de nous abîmer en regrets.C'est ainsi que la mort et le morbide viennent avant l'heure.

L'état de résignation,d'où viennent tous les malheurs , a accoutumé de regarder le bonheur comme une brève éclaircie dans le ciel de l'ordinaire tyrannie.Les moments heureux ont toujours été reçus avec cette méfiance qu'éveillent l'insolite clémence de la fatalité et le caprice de ceux qui s'arrogent le droit de les dispenser. Rien ne changera que dès l'instant où nous nous mettrons tout à la fois dans la tête et dans le corps que le bonheur ne s'acquiert pas comme une prime de retraite, qu'il relève d'une création permanente où il ne doit rien qu'à lui-même.

La meilleure façon d'ôter la satisfaction au désir, c'est de l'espérer au lieu de la vouloir sans fin.

On meurt de lassitude à ne s'atteindre jamais. Qui arrive en revancheà se tenir au centre de sa vie comme au point d'une gravitation universelle échappe en un moment à cet éparpillement de l'espace et du temps qui caractérise la "survie". Toute création de soi part de cette situation-là pour la construire.

Nous cédons trop aisément à une réaction de défense; rechercherv une "protection", c'est inviter l'ennemi chez soi sous prétexte de l'amadouer. A invoquer la peur, on pénètre sur un terrain de chasse. Seul le patient exercice de la volonté de vivre dissipe la crainte que parsème une "nécessité" qui n'est pas la notre.

Tu peux tout parce que tu ne dois rien.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Ils ont écrit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :