Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 05:00

Etrangement calme et serein

Un poète se tient assis

A sa table toute une nuit

Griffant de lugubres quatrains

On murmure  qu’il se repait

L’esprit des pétales fanées

D’une rose rouge qui penche

Son pied dans un verre de sang

Etrangement calme et serein

Un poète me déshabille

Crie une rose dans la ville

En se cachant des doigts le sein

Un poète d’étrange manière

D’un petit canif argentin

Dans les os du doigt de sa main

Cherche une rime avec…il rêve

On chuchote mais ce sont des bruits

Qu’il a jadis perdu l’esprit

D’avoir trempé sa plume à tous

Les encriers pleins de vin doux

Tout doucement d’étrange manie

Un poète au cœur argentin

Crie la rose au creux de sa main

Un poète me déshabille

Dans un verre de vin rouge sang

Chante une rose nue qui danse

Un poète étrange se penche

Et tombe sur son cou tout blanc

Il est rouge rouge de sang

Le cœur du poète imprudent

Chante une rose nue qui danse

Dans un verre de vin rouge sang

Il est rouge rouge de sang

Le cœur du poète imprudent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :