Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 05:00

Prenez un arbre par la main

conduisez-le dans la forêt,

les racines lui feront fête,

la lune boira sur sa crête.

 

On voudrait filer à l'anglaise,

loin de sa maison s'échapper.

Nous attend à l'arrêt du bus

un petit nuage en gibus. 

 

Il faut apprendre à délester

les fenêtres de leurs reflets,

sur les marchés rendre aux aveugles

un peu de lumière exilée.

 

De la ville il faut s'extirper

de temps en temps pour la reprendre 

l'emmener loin hors de son lit,

Ne l'aimer qu'à force d'oubli.

 

Que l'on vole la clé des champs

pour ouvrir d'invisibles portes

de prison jusqu'en nos paroles,

et que nous traverse le vent

nous qui sommes de l'herbe folle.

 

Le Baladin de Paris. Editions Le Temps des cerises. 2012  

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :