Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2014 1 29 /12 /décembre /2014 10:00

En brassant indifféremment enfer et paradis, la mémoire du corps rappelle qu'elle est à l'instar de la nature un chaos qui s'ordonne ou prolifère selon que je tente ou non de le gouverner humainement. Si la blessure du passé m'est une souffrance ou une irritation, ce n'est pas en me lamentant ou en la contemplant que je vais la guérir et la cicatriser, c'est en misant sur la mue,et mieux sur une transmutation.Quelque chose doit maintenant sortir, et je veux que ce soit du renouveau. Tous les renouveaux sont scellés du nom secret d'un amour.

Ma folie d'être follement heureux , c'est que l'amour de la vie soit en moi et que moi je sois en elle.Elle prend le visage d'une femme.Gorgone a retrouvé le visage solaire et radieux de l'éternelle Yseult.Eurydice sort seule de l'Erèbe et sauve de la mort ceux qu'elle croise.

Ce n'est pas un retour à l'enfance, c'est l'enfance qui, sans cesse ranimée,me nourrit , dans le défi insensé d'entrer dans unautre temps que le temps de l'écoulement, afin que, si loin que m'en écartent les années, la source soit toujours à portée.

RV

 

Le chevalier, la dame, le diable et la mort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Ils ont écrit
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :