Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 05:00

Entendez-vous le stacatto de leurs sabots? Les rumeurs

De la nuit se sont déployées pour les attirer vers la côte.

La mer bâille, et ses langues insistantes épuisent

Les garçons endormis enchaînés à leur monde gelé.

Car c'est bien plus que de la terreur et de la fureur

Que dégagent ces coursiers de la nuit. C'était plus que du désir

Qui animait ces cavaliers hurlant à travers ces lointains comtés

De culture et de savoir-faire. Ces chevaux sauvages

 

En cuivre ne sont que des emblèmes; ils ne sont

Que fougue vers ailleurs. Mille après mille

Je vois une forme encapuchonnée veinée comme le Nil

Et indistincte, émerger; de quelle naissance cosmique

Une fois de plus nos pensées jailliront-elles impénétrables,solitaires

Et dévaleront sur la terre comme ces chevaux sauvages.

 

Ulysse brulé. Collection ORPHEE. Editions de La Différence. 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :