Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2017 2 08 /08 /août /2017 07:40
Amphise . Patrice de la Tour du Pin

Je sortais de moi lentement 

Je fus pris dans un beau vent souple 

Chaud comme un naseau de jument 

Et velouté comme sa croupe 

Et tous les regards forestiers, 

Perles de givre dans les branches 

Ou tapis comme des pervenches 

Me regardaient qui m'éloignais.

Ils m'en voulaient de cette fuite, 

Car j'abandnnais ma forêt

Intime et sourcilleuse et triste 

Pour un beau vent bien moins secret.

Ils me reprochaient mon envol, 

Leurs yeux me perçaient durement, 

Mais le vent baissa jusqu'au sol

Et moi j'ai enfourché le vent...

Celui qui passe les limites 

Des âmes d'hommes interdites

Jusqu'à là par manque d'amour .

Celui qui se gorge d'espace 

Et celui du lit de la Grâce

Dans sa croisière au plus long cours.

Mais comme il emportait au corps

Les relents de toutes contrées,

D'un couo je tirai sur son mors

Et retournai vers ma forêt,

Galopai se plus longue laie

Fis un grand courant d'air doré

Où me suivaient biches et cerfs, 

Tendis les branches violemment,

Entraînai tout dans mon élan , 

Ma forêt qui devenait blonde

Comme le soleil l'animait;

Et j'ai chevauché sur le monde

Porteur de tout ce que j'aimais ...

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :