Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 07:20

                                                                              à Catherine.S

 

Est-on un jour assez nu sous tous les masques

Pour atteindre tout au fond de soi et des autres

Le doux noyau commun de la fraternité

L'espérance est un fragile brin d'herbe vert

 

Tant qu'il y a de l'eau pour dévaler les monts

La vie souveraine coule des lèvres mouillées

Et derrière elle portant le rêve des hommes

Se lève l'espoir éternel de l'amitié

 

La terre tourne la vie roule inexorablement

Les lointains d'un bleu d'argent mangés par la lumière

Elargissent la vie qui bouillonne au cœur

Et jaillit dans un regard brillant de ferveur

 

Ma seule sœur des rendez-vous d'amour manqués

Il n'est pas bien tard avant que vienne le soir

Nous lèverons encore vers le côté du jour

Nos verres à la rencontre du premier rayon

 

Et la vie reprendra son goût et sa chaleur

Car un feu secret veille qui ne veut s'endormir

Et qui attend rougeoyant au fond de nos cœurs

Jusqu'à ce que la nuit définitive tombe.

 

Poème inédit à paraître in " La cinquième saison"

Tous droits réservés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans La cinquième saison
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :