Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 08:12
Epicentre. Catherine Smits

Assise à l'ombre vacillante de moi-même

J'égrenais le malheur dans des jours d'ébène

Tu es venu poser des éternités bleues

Lumières chatoyantes sur le voile de mes yeux

 

Sur l'échiquier brisé dans les ondes du temps

J'étais poupée sans fil sur les nuages au vent

Tu es venu suspendre des guirlandes de vie

Dans un pays sans nom où il ne fait plus nuit

 

Perles de lave coulant sur mon masque de mime

Je cherchais l'épicentre dans mes sables intimes

Tu me libères des chaines de mes saisons usées

Tu m'emmènes aux lisières connues des initiés

 

Dans un obscur silence où grondait le tonnerre

Je coloriais des rêves à l'encre de ma fièvre

Tu es venu tatouer ma peau de pollen d'or

Elixir invisible sur les plaies de mon corps

 

Tes baisers mimosa m'entrainent dans une danse

Je retrouve mon souffle après une longue errance

Tes caresses de velours épousent mes chagrins

Sur l'autel de l'Amour mes doigts enlacent les tiens .

 

Poème inédit.

Tous droits réservés . Ne peut être reproduit sans autorisation de l'auteur .

Epicentre

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :