Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 08:27
Le cheval sans tête. Jacques Viallebesset

Dans les alvéoles de ma mémoire

L'enfant que j'étaais caracole encore

Enfourchant un cheval sans tête

Le bout du monde était au coin de la rue

Mon chien et moi buvions le vent

 

Je suis sorti debout des pages d'un livre

Pour que mon cerf-volant s'accoude

Au-delà des nuages plus haut sur le vent

Je n'ai vu de cette vie qu'un obscur royaume

 

Les étoiles que je cherchais ont filé

Rien jamais ne s'oppose à la nuit brune

J'ai attendu le temps pour s'étreindre

Solitaire fraternel au coeur d'une forêt

Et en vain les aubes écarlates poindre

 

A l'instant de quitter la terre des songes

Pour rejoindre la source du mystère

Le cheval sans tête encore sera mon destrier

Surgissant écumant d'un livre de sable

Pour m'emporter sur la plage du néant.

 

Poème extrait de Le pollen des jours.

éditions Le nouvel athanor

Disponible sur le site de l'éditeur www.lenouvelathanor.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Le pollen des jours( inédits)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :