Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 07:13

J'ai longtemps attendu dans le bleu de la plaine

Apprivoisant les mains qui glissaient dans le vent

Il y a eu des cris vers l'Est

La femme et le chemin sortis d'un même geste

Un visage incliné sur la joue du couchant

Puis l'ombre a refermé la place restée vide

 

Il est là maintenant

Sous la terre encore fraîche

L'air a gardé l'éclat du dernier coup de bêche

Les clés de son royaume sont tachées de sang

Homme tu n'iras plus dans les maisons tranquilles

Où le bras d'une lampe écartait les soupçons

Tu ne chanteras plus en revenant des îles

Derrière ta poitrine et ses lourdes moussons

Sur tes yeux le soleil a brisé son feuillage

Entre dans les maïs et cherche ton passage

Ô coeur sois partagé par le fer des charrues

 

Nous parlons

Et c'est lui qui redescend la mer

Poitrine large ouverte

Epaules couronnées de lourdes plantes vertes

Belle tête accrochée au feu de sa toison

Car son corps désormais fait partie des saisons .

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacques Viallebesset - dans Mes poètes et poèmes préférés
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • L'atelier des Poètes - par Jacques Viallebesset
  • : VIVRE POETIQUEMENT, L'AMOUR VRAI, LA JOIE D'ETRE sont les trois facettes d'une seule et même chose qui se nomme: ETRE et ne pas seulement exister. Lorsqu'on vit poétiquement, forcément, ça laisse des traces....
  • Contact

L'atelier des Poètes

logo-atelier-poetes-color-web-4

Recherche

Le Recueil Édité :